En janvier les maires invitent ….les autres maires pour pallier à l’absence des habitants à qui cette réunion est normalement destinée. Pour ma part, je n’invitais que les habitants de Noyales pour leur faire le bilan et proposer les projets.

Est-ce que les autres communes sont concernées ? Non.

Au diable le contenu des discours, et est-ce qu’ils les écoutent  ?.?.

Les vœux 2016 émis par l’équipe de Noyales.

Selon nos journaux locaux, J. Wateau a déclaré par la loi NOTRe, sa crainte de la fusion de la Communauté d’Aumale avec celle de Guise  car : « les compétences Eau et Assainissement devront être transférées aux EPCI», en présence de 3 présidents de la communauté de communes ! René Lefebvre, Daniel Cuvelier, les ex présidents, le président en place Hughes Cochet accompagné d’au moins ….3 vice-présidents et des maires d’autres communes. Aucun de ces responsables n’a relevé que la compétence « assainissement » a été attribuée à la communauté de communes de Guise depuis … longtemps ! Que nous payons pour ce service qui a son bureau au siège même de la C.C, que les conseillers communautaires ont voté l’augmentation des redevances des contrôles, qui se trouvent doublées depuis sa création, que les communes votent ses rapports d’activités annuels, ….

Heureusement que le ridicule …. !

Rappel de la pétition des habitants de Noyales

C’est se moquer des habitants de Noyales. Ce qui est d’ailleurs  un non-respect de la volonté des habitants qui se rappellent que j’ai mené une pétition, signée par l’ensemble de la population de Noyales, pour réduire les prix des redevances.

D’ailleurs, on peut noter que parmi les présents, de nombreux membres de la communauté de C. ont voté « contre » la demande de nos habitants !  

La « perte » de la compétence « eau »

Je rappelle que l’équipe de J. Wateau a mené un combat pour que notre commune perde la compétence « eau » qui a été transférée à Noréade par dissolution du Syndicat des Eaux. C’était avant, pour la commune de Noyales, que ce combat était nécessaire. Ses adjoints et les maires de Proix et Macquigny devraient  lui dire, de ne plus s’inquiéter pour Noréade, non ???

Mes vœux en 2010 exprimés sur la  « menace pesant sur la ruralité »

J’ai alerté et dénoncé ces mesures en 2010 : il se découvre en 2016 « inquiet des diminutions des dotations » !

Des actes

On ne peut agir que par des actions et j’ai agi : J’ai notamment défendu l’avenir de la ruralité  dans le fonctionnement de la communauté de communes.

Il ne suffit pas de dire «  être inquiet »,  seules les actions sont utiles. La baisse des dotations au profit de communautés de communes entrainera obligatoirement les petites communes à l’abandon, car plus personne ne les fera évoluer.

Des rentrées « d’argent privé » pour la collectivité territoriale

Dans ses propos, le maire indique « devoir  vivre avec de l’argent privé », plaisanterie !  Revoir le Code Général. des Collectivités Territoriales est nécessaire et urgent !

 Lorsque de telles déclarations sont admises par tant d’élus, responsables et concernés, il est navrant de constater que leur présence n’apporte rien et qu’au contraire, ces propos abusent les habitants. En résumé, il s’agit de faire acte de présence et profiter d’un buffet.

 D’ailleurs,  le député J. L. Bricout n’a su que, souhaiter « l’espérance »  à nos habitants pour l’année 2016 !

L’année prochaine ce sera les mouchoirs pour pleurer la disparition des petites communes.

Didier Colpin